0

HADOPI dévoile les chiffres du piratage

Dans ,
« Big Brother is watching you » ou plutôt « is tracking you ». Oui, l’HADOPI est loin d’être votre frère et nous sommes bien en France, le pays du fromage et du bon vin. Mais enfin et surtout le pays marqué du sceau de la Liberté, de l’égalité et de la fraternité. Liberté que l’Hadopi prend en surveillant l’activité des internautes via leur adresse IP, et l’égalité qui fait que nous sommes tous surveillés et fraternité des 18 millions de fraudeurs qui ont été identifiés par la Haute Autorité.

Durant les 9 derniers mois, ce sont donc 18 millions de vilains petits canards qui ont été pris dans les mailles du filet. Reste que « seulement » 470 000 premiers avertissements ont été envoyés à ces voleurs numériques.

C’est la première fois que des données officielles émanent du gouvernement. Objectif inavoué : faire peur à quiconque aurait encore l’intention de partager ou de télécharger des fichiers en P2P.

C’est au rythme de 50 000 emails par mois que l’HADOPI officie. Elle a également envoyé 20 000 seconds emails. Et seulement 10 internautes ont franchi le rubicon ou du moins se sont fait pincer en le franchissant recevant ainsi un troisième email collector pour le coup.

Et ce sont 10 cas qui seraient instruits par un juge avec le risque d’une amende encourue de 1500 euros et de la privation de connexion internet. (LOL...)

De plus techniquement, l'Hadopi ne peut surveiller que les réseaux d'échange d'Internaute à Internaute (aka: Emule, et torrents non sécurisés...),

Alors impressionné ? Il semblerait que les mesures prises par l’HADOPI ne fassent pas peur aux internautes puisque selon ZDNET, seulement 4% des utilisateurs de P2P (interrogés) disent avoir stoppé tout partage par crainte d’être repéré.

www.gizmodo.fr

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious MySpace Yahoo Google Reddit Mixx LinkedIN FriendFeed Newsvine

Blogger

Enregistrer un commentaire

Copyright © 2009 FreddyM Clicky Web Analytics